H05V2-K et H07V2-K : quand la sécurité est primordiale

H05V-K H07V-K 4510142 with Lloyd s

LIMITATION DE LA DISSIPATION DE CHALEUR

La nouvelle norme IEC 61439-1 vise à limiter la dissipation de chaleur et indique le courant maximum autorisé pour chaque section et chaque méthode d’installation, cela implique de nouvelles restrictions. On pourrait opter pour un fil avec une section plus importante, ce qui est parfaitement en ligne avec la norme. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible et, en ce qui concerne le prix, pas toujours intéressant. En outre, la construction d'armoires et de tableaux électriques évolue de plus en plus vers la miniaturisation : tout devient plus petit, même le câblage. Les fabricants de câbles ont répondu avec le développement des fils et des câ­bles résistant à une température au niveau de l‘âme plus élevée. Ces fils de câblage sont résistants à des températures plus élevées, ce qui permet dans de nombreux cas d’utiliser un fil de câblage avec une section plus petite. Dans le passé, on devait utiliser un fil de câblage avec une section plus grande.

Afin de garantir le niveau de sécurité requis tel que décrit dans la nouvelle norme CEI 61439-1, LAPP France a introduit les fils de câblage H05V2-K et H07V2-K. De plus, depuis juillet 2019, ces fils de câblage sont également cer­tifiés selon le Type Approval System du Lloyd‘s Register. En utilisant les fils de câblage H05V2-K et H07V2-K, qui se distinguent par leur température maximale de 90 °C, les fils peuvent être soumis à des contraintes nettement plus importantes que les fils de câblage conventionnels avec une température maximale de 70°C. Le H05V2-K et le H07V2-K sont disponibles dans des boîtes en carton (100 m) ou des futs en carton (quantité selon section).

H05V2-K H07V2-K EMBOSS with Lloyd s

LAPP monoconducteur à 90°C certifié selon la norme Lloyd's

Lloyd's Register, est responsable de l'élaboration des règles de contrôle de la navigabilité des navires et des  installations connexes telles que les quais flottants et les ascenseurs de navires. L'industrie du transport maritime profite de l'inspection et de la classification de A à Z des navires et des structures en mer. La législation internationale, les exigences techniques, la sécurité (incendie) et les facteurs environnementaux sont à la base de cette inspection et validation officielles des navires. Tous les composants critiques, essentiels et structurels, y compris les matériaux utilisés, doivent être testés et certifiés selon les mêmes normes techniques - mieux connues dans l'industrie sous le nom de " Type approved ".

Est-ce que le fils de câblage est concerné ? On peut se demander si le fil de câblage, en tant que composant passif au niveau le plus bas, est une partie structurelle d'un navire. Si, par exemple, un fil de câblage est utilisé dans un boîtier de commande relié aux pompes de ballast d'un navire, la réponse est incontestablement, oui. 

Les pompes de ballast sont en effet indispensables à la stabilité et en font sans aucun doute une partie structurelle. Dans ce cas, il est de la plus haute importance que tous les composants qui en font partie soient conformes aux mêmes exigences. Par conséquent, un " Type approval " au niveau du composant est très important.

Afin d'étendre l'utilisation des fils de câblage à 90° C aux applications maritimes, LAPP a fait tester les H05V2-K et H07V2-K selon le " Lloyd’s Register Type Approval System ". Le résultat est impressionnant. Les deux types de monoconducteurs ont passé le test avec brio et sont maintenant certifiés selon la norme Lloyd's.

Les câbles H05V2-K et H07V2-K se distinguent par leur température maximale plus élevée de 90°C, ce qui signifie que les fils peuvent être soumis à des contraintes nettement plus importantes que les fils de câblage traditionnels avec une température maximale de 70°C. Les H05V2-K & H07V2-K sont disponibles à partir du 15 janvier 2020 directement en stock dans des boîtes en carton (100 m) ou des futs en carton (quantité selon section). Bien sûr, avec le label de qualité Lloyd's.